Préserver son intégrité et ses valeurs au travail : parlons-en…

Que ce soit dans la vie personnelle ou professionnelle, nous rencontrons des situations délicates qui mettent à l’épreuve notre conscience, nos convictions, nos valeurs les plus fortes… Pour nous qui évoluons déjà dans le monde professionnel, nous avons sûrement déjà vécu ces situations. Pour ceux qui arrivent et sont encore en formation, il est important de noter qu’elles pourraient survenir et qu’il faut se préparer à y faire face, même si on n’est jamais assez prêt.

Ces situations délicates peuvent provenir des autres :

  • un supérieur qui vous demande de mettre une information erronée dans un rapport ;
  • une instruction qui vous demande de faire subir à vos collaborateurs des traitements (en termes de salaires, conditions de travail, etc. ) qui ne sont pas en phase avec vos valeurs ;
  • une situation où on exige de vous des pots-de-vin ou autres avant de vous accorder ce qui vous est normalement dû ;
  • un ordre pour passer sous silence des malversations ;
  • etc.

Elles peuvent également provenir de nous-mêmes selon nos valeurs et notre perception des choses : ne pas respecter la parole que nous donnons ; s’attribuer les mérites du travail d’une autre personne ; changer des montants sur des factures pour garder l’argent qui ne nous appartient pas, falsifier des documents… Ce cas est plus de notre ressort et dépend de la conscience et de la foi de chacun.  Dans cet article, nous voulons surtout mettre l’accent sur les situations qui nous sont imposées.

« L’intégrité est définie comme la qualité d’une personne qui est honnête, le fait d’être fidèle à ses principes, à sa parole. »

Devant des instructions qui ne sont pas en accord avec nos valeurs, il n’est pas toujours évident de tout jeter (dire à l’autre ses quatre vérités peu importe les conséquences, décider de quitter l’entreprise, etc.) ou tout garder (suivre les instructions tout en sacrifiant notre paix, notre conscience et nos valeurs).

Il n’y a pas de solution standard…

Sur la base de témoignages de certains professionnels, voici comment ils ont réagi face à ces situations grises :

  • ils ont pris position, programmé une rencontre avec leur supérieur au cours de laquelle ils leur ont expliqué posément leurs convictions et pourquoi ils ne pouvaient pas suivre les recommandations qui leur ont été faites. Pour montrer leur bonne volonté, certains ont proposé à leur supérieur d’autres solutions qui pourraient permettre de faire les choses autrement ;
  • ils ont pris conseil auprès de collègues ou connaissances pour recueillir leurs avis sur comment réagir. Quelques-uns ont eu des conseils utiles qui les ont aidés. D’autres se sont rendu compte que tout le monde faisait pareil et que le système était ainsi fait… Ils ont dû faire le choix d’assumer de faire comme tout le monde et d’aller à l’encontre de leurs convictions, ou refuser de se conformer à ce que les autres faisaient avec le risque de perdre beaucoup ;
  • ces situations ont été un déclic pour d’autres pour se mettre à leur propre compte et fonctionner selon leurs règles…même si, malgré cela, ils rencontrent toujours ces situations en traitant avec leurs clients, fournisseurs, etc et les règlent au cas par cas.

Il n’y a pas de solution standard, certains ont pu sortir de ces situations délicates en préservant leur travail, leur relation avec leurs supérieurs (qui s’est d’ailleurs renforcée); d’autres ont tout perdu.

Que faire alors ?

Réussir à agir conformément à ses valeurs dans le monde du travail est un des plus grands défis auxquels il faut faire face. Si la position à adopter dépend des particularités de chaque situation, les conseils suivants issus des expériences d’autres personnes pourraient vous être utiles :

  • Eviter de réagir vivement face à la proposition déplacée et privilégier la communication : face à une proposition déplacée, certaines personnes tombent directement dans le jugement et la condamnation, crient au scandale ou réagissent vivement vis-à-vis de leur supérieur : « Comment osez-vous me proposer cela ? », « Donc, vous faites aussi cela ? », etc. Même si c’est une réaction qui peut se comprendre, retenez-vous, cela ne fera que braquer la personne contre vous. Choisissez plutôt de prendre un ton plus calme pour expliquer à la personne votre position et pourquoi vous ne pouvez pas suivre ses instructions, sans la condamner directement. Ce n’est pas toujours évident et facile à faire, mais il est important de garder de bonnes relations avec nos contacts, dans la mesure du possible. Même si vous quittez ce patron aujourd’hui, vous ne savez pas dans quel cadre vous pourrez le rencontrer un jour. Bien sûr, si votre interlocuteur insiste et vous menace en plus, il faudra prendre d’autres mesures plus fermes.
  • Prendre conseil auprès d’autres personnes : parlez de votre problème à d’autres professionnels ou amis, idéalement qui ont plus d’expérience que vous et avec qui vous partagez les valeurs que vous défendez. Ils pourront vous donner leurs avis sur les situations qu’ils ont vécues ou la façon dont ils réagiraient dans ce genre de situations. Leur point de vue pourrait vous être utile dans votre prise de décision.  
  • Peser le pour et le contre : analyser, de votre point de vue, ce que vous gagnerez et ce que vous perdrez  en suivant les instructions qui vous sont données. Au delà de vos valeurs, vous prenez aussi le risque de répondre devant la loi en cas de fraude, de mettre en péril votre carrière… Avec toutes ces informations, faites le choix qui vous semble le plus adapté.

Vous avez sûrement d’autres conseils sur comment réagir face aux situations délicates au travail ? Vous pouvez les mettre en commentaire.  

L’intégrité reste une valeur recherchée à cultiver quotidiennement …

« En cherchant des gens à embaucher, vous recherchez trois qualités : l’intégrité, l’intelligence et l’énergie et, s’ils n’ont pas la première, les deux autres vous tueront. » – Warren Buffet

Il nous est sûrement arrivé de nous plaindre d’un prestataire malhonnête (mécanicien, tailleur, commerçant, etc.). Il y en a tellement. Quand on rencontre des prestataires intègres, généralement, on s’accroche à eux. L’intégrité est une valeur recherchée. Il arrive même que certains chefs d’entreprise fassent passer incognito des tests d’intégrité à leurs collaborateurs pour savoir s’ils peuvent leur faire confiance. Pour que nos clients ou nos supérieurs nous accordent aussi leur confiance, au-delà du travail que nous fournissons, l’intégrité est un excellent moyen de se distinguer.

Vous pouvez penser : « oui, c’est un bon moyen de se distinguer, mais personne n’est intègre maintenant et finalement, on perd plus qu’on ne gagne… ». Peut-être…mais il n’en est pas moins vrai que quelqu’un qui est intègre est quelqu’un sur qui on peut compter, à qui on peut confier de plus grandes responsabilités, quelqu’un qui se constitue un capital « intégrité » dans son réseau professionnel. Et nous savons que quand on nous demande de recommander une personne pour un travail, nous tendons plus à choisir une personne digne de confiance.

Le travail est important, mais il est aussi important de rester fidèle à soi-même et à ses valeurs. Même pour ceux qui, à un moment donné, sont allés malgré eux à l’encontre de certaines valeurs morales qu’ils chérissaient, il est encore possible de ne pas se contenter de subir ces situations mais d’aspirer à mieux pour retrouver sa paix intérieure.

Une réflexion au sujet de « Préserver son intégrité et ses valeurs au travail : parlons-en… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s